Compte-rendu Conseil Communautaire du 29 août 2016
Conseil+Municipal+29+août+2016.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB
ordre du jour du Conseil Municipal du 29/08/16 à 20h
ordre du jour CM 29 août-2016.pdf
Document Adobe Acrobat 408.8 KB

 

Les Collégiens à la piscine ?

Ça y est c’est décidé…. C’est non !

 

Après avoir sollicité toutes les instances possibles, pour qu’elles prennent à leur charge le coût de l’ouverture de la piscine pour cette rentrée et obtenu des réponses négatives, la majorité a décidé que les élèves du collège n’auraient pas piscine cette année.

Pourtant tout le monde reconnaît que l’apprentissage de la natation est une compétence indispensable, que toutes les familles n’ont pas les moyens de payer des cours privés à leurs enfants et que les séances dispensées à l’école primaire ne sont pas suffisantes pour assurer le « savoir nager »... mais c’est quand même non !

Mais comment cela se passait-il avant ?

Bien sûr que les précédentes municipalités avaient demandé l’aide du Conseil Départemental (alors Conseil Général) qui avait refusé (comme quoi ce n’est pas une question politique), ainsi que l’aide de la Communauté de Communes. Celle-ci a d’ailleurs fait l’effort financier de prendre à sa charge la quasi totalité du coût pour les scolaires (écoles et collège) en mai-juin 2016.

Par le passé, la municipalité faisait quand même le choix de voter le budget nécessaire au profit des collégiens.

Aujourd’hui la majorité fait le choix…de ne pas payer... Pourtant, que représentent 12 000 € sur un budget de plus de 2 millions?

Lors du conseil municipal du 29 août, pourquoi les élus de la majorité n’ont-ils pas saisi la proposition des 5 élus d’opposition de voter la prise en charge de cette dépense ? 7 voix de la majorité, ajoutées à nos 5 voix, auraient suffi à imposer cette décision.

 

Conclusion : quel dommage de posséder de telles installations sportives et de ne pas en faire profiter nos enfants…  

Déménagement Intermarché

 

Après les annonces dans les deux bulletins 2015, les interventions du Maire en conseil municipal et communautaire (13/06/2016), le projet de maison de santé pluridisciplinaire semble avancer...Lors de ses diverses interventions, le maire a annoncé que 30 professionnels de santé allaient s’installer dans la future maison de santé pluridisciplinaire (kinésithérapeute, ostéopathe, diététicien, podologue, psychologue, orthophoniste, pharmacien, infirmières, dentistes, médecin…).

Ce sujet a été abordé en conseil le 29/08 /16 car la création de cette maison de santé est indissociable du transfert d’Intermarché sur les terrains communaux de Lehouze (terrain face au stade).

Ce transfert se réalisera à travers un PUP.

 

Le PUP c’est quoi ?

Projet Urbain de Partenariat : la commune de Pouillon et Intermarché signent une convention qui détermine le coût à charge des 2 partenaires pour l’aménagement des équipements nécessaires au transfert d’Intermarché sur le terrain de Lehouze. Ces équipements concernent la création d’un rond-point, de trottoirs, de réseaux… La répartition est de 50% pour la commune et 50% pour Intermarché.

Cette convention représente 204 253€ HT pour la commune. Dans le même temps la commune renonce à une recette de l’ordre de 90 000€ au titre de la taxe d’aménagement.

Dans le cadre de cette convention, la commune s’engage à acheter « l’Intermarché » actuel et le terrain jouxtant pour 400 000€. De son côté Intermarché achète à la commune le terrain de Lehouze pour 550 000€.

Au-delà des aspects financiers, et conformément à nos interventions en conseil et réunions publiques avec Mr Cantal Dupart urbaniste mandaté par la commune, nous étions disposés à voter ce projet sous réserves d’éléments probants, à savoir plan d’aménagement, coût des travaux, engagements écrits des professionnels de santé, conditions d’installation de ces professionnels de santé (durée du bail, montant du loyer…). Aucun des éléments cités ci-dessus n’a été apporté en conseil, ni présenté dans une commission de travail.

Vu les éléments indisponibles et l’incertitude du projet, nous avons voté contre le projet.

Lors de ce même conseil, le maire a affirmé que ce projet coûtait seulement 50 000€ à la commune et, au sein de la majorité, personne n’a émis le moindre doute ou objection face à cette affirmation.

Dans sa présentation, le maire a juste oublié de mentionner le coût initial de l’achat du terrain de Lehouze. Pour pouvoir vendre un terrain il faut au préalable l’avoir acheté. Le tableau ci-dessous synthétise les éléments financiers de cette opération.

 

Recette commune

Dépenses commune

Vente Lehouze : 550 000€

Participation PUP : 204 253

 

Achat Intermarché : 400 000€

 

Achat Lehouze : 230 000€

Déficit à charge de la commune : 284 253€

 

 

Ce projet incomplet et opaque nous coûte donc 284 253€ ! ET cela sans compter le coût à venir pour transformer Intermarché en maison de santé.

 

 

Les élus d’opposition

Pour mieux comprendre le PUP, PLUI et autres sigles, venez lire les informations disponibles sur le lien de la Communauté de Communes de Pouillon :

http://www.ccpouillon.fr/Amenagement-du-Territoire/PLAQUETTE-DE-PRESENTATION

Pouillon vu du ciel

 

Vous rêvez de côtoyer les étoiles, la municipalité réalise votre souhait !!

 Afin de préparer Noël prochain, 11 nouvelles prises électriques (env. 1 000 €) vont être installées dans le centre-bourg afin de rendre notre jolie commune visible depuis la Lune grâce à ses nombreuses guirlandes !!

 

Merci Mr le Maire et votre équipe, de faire rayonner Pouillon aussi loin !!

 

PS : depuis le début du mandat, plus de 9 000 € dépensés pour la décoration de Noël (presque ce qu’il faudrait pour ouvrir la piscine en septembre-octobre…) 

Conseil Municipal LUNDI 29 AOUT

17 élus présents sur 23.

Absents : Descazeaux, Florimont, Suberchicot, Laborde, Ducourtil, Chies

 

Résumé de quelques unes des décisions prises: 

- Achat du terrain de l'actuel Intermarché : 400 000€

- Cession du terrain Lehouze à Intermarché : 550 000€

- PUP (Projet Partenarial Urbain) en vue de l'aménagement de cette nouvelle zone : 490 000€ (50/50 commune et Intermarché)

- créations d'un CAE à 20h hebdo (toujours des contrats précaires...) et d'un contrat d'avenir

- mise en location de 3 gîtes supplémentaires au Lac de Luc, soit 6 gîtes louables à l'année (sur 18 existants)

- retrait de la subvention de 500€ à la Pena Azor, à la demande de cette dernière

- installation de 11 coffres électriques supplémentaires, notamment en prévision des éclairages de Noël

Et pour finir la séance, refus de Mr le Maire de soumettre au vote du conseil le financement des 12 000€ nécessaires à l'ouverture de la piscine aux collégiens en septembre et octobre, au motif qu'il manque trop de conseillers... Mais faire voter un achat à 400 000€ avec le même nombre de conseillers absents ne pose pas souci... 

 

Merci aux citoyens présents ce lundi dans la salle et à ceux qui ont suivi la séance sur Facebook.

Plus d 'informations à venir sur cette page très bientôt...