Procès Verbal du CM du 23 mars 2016
PV+Conseil+municipal+du+23+mars+2016.pdf
Document Adobe Acrobat 474.3 KB
Ordre du jour du Conseil Municipal du 23 Mars 2016
Convoc-CM-23-03-16.pdf
Document Adobe Acrobat 387.5 KB

RÉSUMÉ DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 MARS

 

Avant toute chose, merci aux 17 citoyens qui sont venus écouter les « débats » et soutenir nos 5 élus d’opposition. Avec 21 élus autour de la table, nous serons bientôt plus nombreux qu’eux !! 

En attendant les comptes rendus, voici un résumé du conseil municipal de ce jeudi 23 mars :

  • Vote du Compte Administratif : validé en un temps record, aucun élu ne posant des questions, mis à part bien sûr nos élus d’opposition.
  • Subventions accordées pour des élèves du collège et à la maternelle pour des sorties/voyages scolaires.
  • Vente du Logement de la Poste : vendu à un particulier pour 120 000€, frais d’agence offerts… un logement social de moins au compteur…
  • Augmentation des tarifs de la cantine et du service péri-scolaire mais pas des tarifs de droit de place des commerces non sédentaires hors marché (ex : camion outillage, camion pizza…)
  • Augmentation des prix de location de certaines salles municipales (Foyer et cinéma fraîchement rénovés, il faut bien rentabiliser les frais !!) mais gratuité envisagée pour les commerces non sédentaires du marché fermier (légalité de la gratuité à vérifier)
  • Augmentation du prix des concessions au cimetière, pas du columbarium
  • Tarifs piscine et camping municipal inchangés
  • 4 points prévus non abordés car les éléments nécessaires au vote n’étaient pas clairement établis.

Quelques interventions intéressantes de Mr le Maire : pas de travaux à Pouillon depuis 50 ans (!!), nécessité d’aider le collège à relever le niveau des résultats au Brevet ( ???), étude de Me Cantal-Dupart = « elle arrive », intervention de la Police de l’eau = « excès de zèle d’un fonctionnaire » (ahahah) et bien sûr intervention parfaitement maîtrisée et préparée quant au problème de « messagerie » (plus d’informations à venir…).

 

Le détail de certains de ces points sera à lire d’ici peu sur ces mêmes pages !

Votre équipe

 

GASPILLAGES 

 

Si l’on cherche ce mot dans le dictionnaire, voilà ce qui en ressort,  Gaspiller : dépenser sans discernement, inutilement.

 

Suite au débat sur le budget réalisé 2015 en conseil municipal du 24 mars 2016, voilà de quoi confirmer la définition du dictionnaire :

 

Un petit souvenir :

Bulletin municipal n°1 de la majorité actuelle – page 8 : avec l’appui de 2 photos « avant et après » et un titre évocateur : 6 mois d’attente une matinée de travail.

Le sujet concernait l’éboulement d’un mur (privé) de soutènement sur la voie publique. La majorité avait expliqué avec force : la commune réalise les travaux, la responsabilité civile du propriétaire rembourserait la somme engagée. 2 ans après, le dossier est aux oubliettes, toujours pas de remboursement ! 

Les élus d’opposition ont rappelé le dossier à la majorité qui le croyait clôturé !

5 000€ dépensés non remboursés !

 

Un urbaniste de renom (Monsieur Cantal Dupart) à Pouillon pour remodeler le bourg

La commune a donc missionné cet urbaniste pour remodeler notre village (rocade, aménagement du centre bourg…). 2 réunions publiques de concertation se sont déroulées en présence de quelques pouillonnais et une restitution de ce travail (avec chiffrage estimatif des travaux) était programmée pour le 1° trimestre 2015.

Aucune restitution, par contre les honoraires ont été réglés : 10 080€.

 

Contentieux

Lorsque la commune a engagé un bras de fer avec l’Amicale Laïque, les élus d’opposition (conseil du 27/05/2015) ont demandé à la majorité de renouer le dialogue avec cette association au risque de s’engager dans une procédure juridique de longue durée et onéreuse pour tous. Argument balayé d’un revers de main,  à ce jour un 1er  bilan pour le contribuable.

Coût pour 2015 : 8 484€ + Coût sur budget prévisionnel 2016 : 15 000€

Pas de dialogue, un contentieux au tribunal :

23 484 euros en frais de justice et d’avocat

 

Les membres de PUAV, 

les élus de l’opposition, 

ceux de l’ancienne municipalité 

et tous ceux qui pensent à ceux qui sont dans le besoin… 

ont la tristesse de vous annoncer la vente du logement de la poste pour la somme de 120 000 €. 

 

Cet appartement était destiné à devenir un logement social de 3 chambres, ce qui en faisait le lieu idéal pour accueillir des familles avec enfants.

Nous regretterons la fin de ce beau projet, l’opportunité de venir en aide à des foyers victimes d’accidents de la vie et surtout  les longs mois où il était vide alors que tant de personnes sont à la recherche d’un lieu où vivre…