Réfléchissons !

La majorité vient de mandater un urbaniste pour réfléchir à l’aménagement de notre commune. Nous ne pouvons qu’approuver cette volonté de prendre le temps de la réflexion afin de permettre un développement harmonieux de notre village.
Malheureusement la majorité met sous silence certains éléments qui  changent la perception du bien-fondé de cette intervention.
Le contrat liant cet urbaniste à la commune n’a jamais été débattu en commission et encore moins en conseil. On nous informe et on se doit d’acquiescer. Vive la démocratie !
Sans questionnements de l’opposition, le montant et la durée du contrat n’était pas communiqué. Nous avons obtenu ces éléments lors du dernier conseil, à savoir 14 700€ HT pour 10 semaines de travail.
Jusque-là rien de grave me direz-vous, nous sommes des empêcheurs de tourner en rond.
Par contre, dans le cadre de la révision du plan local d’urbanisme (PLU), cette réflexion du futur urbain de notre village avec un diagnostic atouts et faiblesses de notre centre-bourg, suivie de propositions d’aménagements et de thèmes à travailler est déjà en cours depuis 2013. Ce document (non définitif) intitulé « plan de référence » est sur le bureau du maire et du 1° adjoint. Ils en connaissent l’existence car le 1° adjoint a envoyé ce document par mail à l’ensemble des élus. Vu la réaction de certains membres de la majorité, on peut affirmer que peu d’entre eux l’ont étudié.
En clair, nous allons repayer pour une étude qui est déjà en cours ! On appelle cela une gestion saine et rigoureuse. Face à cette situation les élus d’opposition ont évoqué ce doublon et remis en question la pertinence du projet.
Le maire a répondu que le cabinet mandaté travaillant depuis 2013 sur le sujet est "un peu léger" !  Soit ! Heureusement que le maire qui lui a fait des études (il ne se prive pas de l’affirmer en conseil) est apte à juger du professionnalisme et de la compétence de cabinets d’urbanistes sinon nous allions droit à la catastrophe !
Mais là où on atteint l'absurde et l'irraisonné, c'est que, afin de  respecter le code des marchés publics, plusieurs devis comparatifs ont été demandés avant la signature du contrat avec l'urbaniste, notamment au cabinet Métaphore. Ce dernier étant le cabinet "un peu léger", qui nous accompagne depuis 2013 et qui est déjà rémunéré pour ce travail! Allez comprendre....
Décidément nous les manants, avons du mal à suivre la logique de la majorité.

JRM