Le logement rénové de la poste : à vendre !

 

Lors de la campagne municipale de mars dernier, la liste « Pouillon 2014 pour un village dynamique et solidaire », mettait en avant le bilan très positif de la précédente majorité concernant l'offre de logement social.


En effet la Commune de Pouillon gère et rénove régulièrement 8 logements sociaux à loyer modérés. Un neuvième logement comportant 3 chambres a été réhabilité par la commune dans les locaux de la poste.

Par ailleurs le terrain Lehouze en face du stade de rugby avait été acquis afin de pouvoir mettre à la vente des terrains à bâtir à des prix plus bas que ceux proposés aujourd’hui par l’offre privée.


En effet, Pouillon n’échappe pas à la tendance actuelle : pénurie de logements à louer bon marché (en moyenne 700 euros pour un T3) et de terrains à construire à des prix permettant ensuite d’y construire une maison !


Cette politique communale en faveur du logement pour tous a pour objectif de maîtriser le coût des loyers voire d’éviter la spéculation immobilière.


Car chanceux sont les jeunes qui accèdent facilement à un premier logement et plus chanceux encore sont ceux qui se sentent à l'abri d'un accident de la vie (séparation, perte d'emploi totale ou partielle...)


Pouvoir compter sur l'accueil d'une ville de taille « humaine », dans un bourg offrant toutes les commodités du quotidien, insérer ses enfants dans la vie sociale et associative du village, c'est ce Pouillon là que nous aimons et c'est cette image rassurante que nous voulons pouvoir continuer à offrir aux familles et aux jeunes qui vivent ou arrivent à Pouillon.

 

C'est pourquoi l'idée du Maire de mettre à la vente l'appartement tout juste rénové de la Poste et se passer d'un logement pouvant accueillir une famille avec plusieurs enfants nous attriste aujourd’hui.


Paradoxalement le Maire a déploré l'attitude de certains « marchands de sommeil » qui n'hésitent pas à louer à prix fort des locaux inadaptés, il a également disserté sur le problème des mal-logés et de la nécessité d'encadrer les loyers. Alors sa logique nous échappe.


Pourquoi alors vendre à un privé un bien réhabilité prévu pour une famille et ainsi le reverser dans le circuit privé où plus aucun maîtrise des prix n'est possible ?


En conclusion face à de telles contradictions, avec les élus de l'opposition nous disons NON !


BT