Caprices des dieux

Le maire de Pouillon nous a habitués à ses prises de décisions unilatérales, ces derniers temps il nous montre  son intolérance et son incapacité à accepter d’être contredit.

Dès qu’il a une envie ou une idée (et il en a), il veut la mettre en application et toute personne qui se met en travers de son chemin, même s’il est dans son droit, n’a que sa colère.

De nombreux cas ont émaillé notre quotidien lors de « heurts » avec des particuliers, que ce soit pour ses plans de restructuration des axes de circulation du centre ville, de l’implantation des containers à ordures ou encore dans la recherche de salle de sport pour le karaté.

Mais aujourd’hui notre maire passe la seconde vitesse, il nous l'a confirmé au conseil municipal du 30 octobre.

  • Les assistantes sociales ne répondent pas au téléphone, il interdit le nettoyage de leurs locaux par le personnel communal.


  • Les pompiers ne veulent pas prêter leur échelle pour nettoyer l’église, il interdit l’entretien des espaces verts de la caserne des pompiers par les employés communaux (pourquoi utiliser une grande échelle alors que toutes les communes louent un chariot élévateur ?).

Quelques caprices qui seront appréciés par les instances départementales…

Pouillonnais, venez écouter la bonne parole de Dieu le maire et surtout ne la contredisez pas.

Au diable la liberté de penser et la liberté d’expression.

EC et SS