Pouillon, le 12 Septembre 2018

 

 

Pénible ! Indigne !

 

 

 

 J’ai pris connaissance de la réponse de Jean-Raymond MARQUIER à un article outrancier et mensonger contenu dans le dernier bulletin municipal (soi-disant « Expression libre de la majorité »).

 

Je tiens à confirmer en totalité les écrits de J.R. Marquier qui rappelle très justement ce qu’a été la réalité de l’aménagement de ce secteur urbain de notre commune (du carrefour de la rue L et G Longuefosse avec le Boulevard des Sports à l’entrée du camping). J’ajouterai une petite précision supplémentaire : ces travaux (incluant la chaussée, les trottoirs, divers accès, le réseau pluvial et le déplacement d’autres réseaux enfouis) constituaient la 4ème tranche du programme de restructuration de la traverse du bourg de Pouillon, réalisée après les trois précédentes (du pont de l’Arrigan au carrefour CD22 route du Lac de Luc) en collaboration technique et financière avec le Département.

 

Il est navrant et préoccupant de constater que cette majorité municipale, à partir d’élucubrations mensongères et falsificatrices, tente de dénigrer les réalisations antérieures.

 

Une fois de plus, sont attaqués les élus locaux comme l’ont aussi déjà été les élus des communes du canton, les élus de la nouvelle communauté des communes, les élus du Département.

 

Alors que la coopération intercommunale est plus que jamais à l’ordre du jour et dans l’intérêt des populations, à Pouillon on continue de se singulariser et de s’isoler en créant des polémiques mesquines et stupides.

 

Car les mensonges rabâchés à l’infini ne deviendront jamais des vérités !

 

Difficile de comprendre cette obsession maladive de mentir, dénigrer, médire.

 

Yves LAHOUN

 

 

 

Réponse de Jean Raymond Marquier à la libre expression de la majorité municipale dans le bulletin.

 

Dans le dernier bulletin municipal je suis nommément mis en cause sur l’aménagement du boulevard des sports. Ce dernier épisode est la suite à de multiples accusations portées en conseil en présence du "public", et dans les précédents bulletins municipaux.

Lorsque des accusations répétitives sont mensongères, incomplètes et orientées, nous dépassons le cadre du débat démocratique.

  

Pour rappel, l’aménagement du boulevard des sports englobait la zone depuis le carrefour de la crèche jusqu’ à la cave, soit près de 400m. Ce projet a permis de sécuriser la zone en créant des trottoirs adaptés, l’organisation du stationnement, la réfection du réseau pluvial, la mise en place d’un volet paysager et le fameux rond-point de la cave que la majorité apprécie tant obligeant les voitures à ralentir avant les écoles.

Je ne peux m’empêcher de souligner que ce rond-point fait des émules, car il est programmé, certes à moindre échelle, l’identique sur la place de la mairie.

 

Au risque de me répéter (j’ai déjà donné tous ces éléments en conseil), une large concertation a eu lieu avec les professionnels de la zone qui souhaitaient tous préserver leurs différents accès. Le projet a été présenté à tous les riverains (particuliers et professionnels) lors d’une réunion en mairie.

 Le montant total de l’opération, comprenant les travaux, le volet paysager et les différents cabinets d’étude, s’élève à 700 000€ TTC (documents à disposition pour toutes personnes désirant contrôler mes propos) et non 900 000€ + 120 000€ d’architecte.

 

Effectivement, l’assistance à maitrise d’ouvrage confiée aux services du département a représenté la somme vertigineuse de... 0€. La route étant départementale il nous avait semblé judicieux de mutualiser les moyens et de confier cette mission à moindre coût, mais il n’est pas interdit de s’opposer à la volonté de faire des économies.

 

Pour ce qui est de l’implantation physique du rond-point, il avait été négocié avec les propriétaires la mise à disposition gratuite des surfaces nécessaires. Il est vrai que la régularisation n’a pas été engagée en suivant par nos soins ni par les soins de la majorité actuelle.

 

Ces précisons données, je constate que par ces allégations, la majorité souhaite me disqualifier, me salir, quitte à frôler la diffamation.

Pendant ce temps on détourne les yeux de dossiers qui méritent notre attention, on ne se pose pas la question du fonctionnement de notre commune, de notre vivre ensemble mis à mal par des décisions intempestives et arbitraires.

 

Avec mes amis et collègues de l’opposition, nous continuerons à travailler, à nous exprimer, à voter aussi bien en conseil municipal qu’en conseil communautaire où les élus de la majorité brillent par leurs absences répétées.

 

Contrairement aux affirmations de la majorité, nous ne sommes pas dans l’opposition systématique, 65% des délibérations ayant été adoptées avec nos voix depuis le début du mandat.

 

Nous assumons notre rôle, nous sommes présents sur tous les dossiers, nous exerçons notre rôle de contrôle de l’action de l’équipe en place, et quitte à décevoir certains, nous n’envisageons pas de changer de cap.

 

 

Jean Raymond MARQUIER

 

PETITION POUR LA REVALORISATION DES RETRAITES AGRICOLES

 

Malgré l'engagement des pétitionnaires, des retraités et des élus de tout bord, le gouvernement n'a pas cédé et a refusé la semaine dernière au Sénat de valider cette proposition de revalorisation.

Mépris.

LA FAUTE AUX ELUS D'OPPOSITION

 

Selon le dernier bulletin municipal, au même titre que le conseil communautaire et le conseil départemental, les élus d’opposition sont à l’origine de tous les maux et de toutes les difficultés rencontrées par la commune de Pouillon.

Dans un souci de transparence et de complémentarité, il faut ajouter les éléments ci-dessous (liste non exhaustive) :

  • Si depuis le début du mandat 6 élus de la majorité ont démissionné, c’est la faute aux élus d’opposition.
  • Si à 2 reprises des adjoints n’ont pas voté le budget, c’est la faute aux élus d’opposition.
  • Si le taux de présence  des élus de la majorité en conseil communautaire est un des plus faibles de l’assemblée, c’est la faute aux élus de l’opposition.
  • Si sur le budget 2016, il y a un déficit de 300 000€ en investissement malgré 700 000€ d’emprunt, c’est la faute aux élus d’opposition.
  • Si les services proposés à la population (ramassage des déchets verts, enlèvement des encombrants, location des salles, concession du cimetière) ont fortement augmenté, c’est la faute aux élus d’opposition.
  • Si un projet unanimement soutenu (cuisine du hall des sports) fait l’objet d’une fausse déclaration auprès des services de l’Etat, c’est la faute aux élus d’opposition.
  • Si lors du conseil du 22/05/17 une délibération a été rejetée faute de majorité, c’est la faute aux élus d’opposition.
  • Si des élus de la majorité refusent le doublement de la ligne de trésorerie, c’est la faute aux élus d’opposition.

Alors, qu'est –ce qu'on dit ? On dit "Merci, les élus d'opposition : grâce à votre présence, toutes les décisions et actions négatives peuvent être imputées à votre responsabilité" … Simple et pratique, non ?

Voilà les propos tenus par le maire et sa majorité sur les élus d'opposition, les élus de la Communauté, les élus départementaux et bien d'autres...

 

RÉPONSE DES ELUS DÉPARTEMENTAUX

 

Vous trouverez ci-dessous la réponse des élus départementaux Yves Lahoun et Rachel Durquety aux écrits de la majorité municipale. 

Tous deux  tiennent régulièrement des permanences et toute personne souhaitant des précisions peut aller à leur rencontre.

Le PAVE a été distribué dans les boîtes aux lettres de Pouillon.

Pour ceux qui souhaitent le lire sur ce site, cliquez ici.

Pour ceux qui le souhaitent, pensez à renvoyer le bon d'adhésion.

 ERRATUM : concernant l'article sur DAROCA, il faut lire le 10ème anniversaire du raid cyclotouriste Pouillon/Daroca et non le 10ème anniversaire du jumelage. Merci de votre compréhension.

Pouillon une autre vision sur FacebooK : suivez notre actualité, venez "liker" et vous abonner à notre page : https://www.facebook.com/pouillonuneautrevision?ref=aymt_homepage_panel

Les comptes-rendus des derniers conseils municipaux et conseils communautaires sont en ligne, cliquez ici pour le conseil municipal et cliquez ici pour le conseil communautaire

Compteur Global gratuit sans inscription